Le B.A. BA de l'adoption

A savoir ......

Durant la gestation la Ragdolinette est suivie par notre vétérinaire (consultation/radio),

  • Elle est vermifugé 15 jours avant la mise bas et 15 jours après,

  • Les tests genétique, la Cardiomyopathie Hypertrophique du Ragdoll (HCM-C) et La Polykystose Rénale (PKD) sont effectués avant la saillie et ils sont disponibles sur demande.

  • Je papouille quotidiennement leur ventre pour leur plus grand plaisir !

  • Et elle apprécie le contact de ma main sur son ventre, ronronne et transmet à ses chatons le bien être ressenti …

Adopter un chaton de l'Eden du Gival

En 2020, Trouvez un prénom commençant par la lettre est R

avant l'identification du chaton.

 

Les chatons de l'Eden du Gival peuvent prétendre a quitter la chatterie à partir de la 12 ème semaine,

  • sevrés (avec des croquettes et de la pâté à partir de la 4ème semaine et il continu le lait maternelle jusqu'à leur départ),

  • vaccinés vers leur 8 semaines et un rappel à 12 semaines. (Les premiers vaccins sont typhus, coryza, chlamidiose et la « leucose et rage » possibles sur demande.)

  • vermifugés à partir de leur 500gr soit 1 mois environs. Ils sont vermifugés tous les 15 jours jusqu'au 3 mois du chaton puis tous les mois jusqu’au 6 mois, puis tous les 3 mois à vie.

  • pucés à 8 semaines lors de leur 1er vaccin et enregistrés à l'Icad

  • inscrits au Loof, ils auront un pédigree LOOF ou RIEX ou RF (suivant les mariages)

  • avec un carnet de vaccination et/ou passeport à jour (+50 euros pour le passeport et le vaccin de la rage).

  • avec un certificat de bonne santé.

  • stérilisés avant leur départ.
     

Ils seront sociabilisés à l’humain et aux animaux (2 chiens), pour avoir des chatons confiants et à l'aise chez vous.

Si vous possédez d'autres animaux comme un chien, ou un autre chat il est important de me le préciser.

Il sera aussi habitué aux bruits de la vie quotidienne (aspirateur, télé, robot ménager …)

Préparer son arrivée

Les équipements indispensables

 

  • Le bac à litière

Votre chat aura besoin d’une litière. L'espace repas doit être suffisamment éloigné, les chats ne mangent pas là où ils font leurs déjections, et vice versa.

La litière doit être toujours accessible, dans un coin relativement tranquille.

Il existe des bacs ouverts ou fermés (comme une "mini-maison"), qui laissent le chat plus tranquille et évitent d'autant mieux les projections des "gros enfouisseurs" et les émanations d'odeurs.       

Les bacs fermés sont équipés d’une porte à clapet, qui peut être utile de démonter les premiers temps, si votre chat n’a pas tout de suite compris le système pour rentrer et sortir. De plus, certains chats n'apprécient pas du tout qu'elle leur "claque" sur les fesses.

Mais attention à ne pas en oublier l'entretien : non seulement une litière doit toujours être tenue propre (au risque, sans quoi, de voir le chat faire ses besoins... ailleurs, dans un endroit plus propre à son goût), mais avec les bacs fermés, un défaut d'entretien deviendrait un "supplice" pour le chat, toutes les odeurs étant concentrées sous le dôme.

Les différentes substrats :

- Celles dont on met une fine couche avec un nettoyage et un

changement complet régulièrement.

Sinon avec plusieurs chats je recommande la litière « p’tit ami »

de chez Leclerc (non agglomérante) que l’on enlève les cacas tous

les jours et tous 2/3 jours nettoyer  ouis desinfecter le bac

complet avec un désinfectant (javel, saniterpen ou sanythol).

- Celles qui sont plus "durables", comme la litière agglomérant

ou la litière en cristaux de silice, plus pratiques... mais moins

hygiéniques quand on a plusieurs chats qui partagent le(s)

même(s) bac(s).

Personnellement je vous recommande : la litière agglomérante

Tigerino quand on a qu’un seul chat.

 

 

 

 

  • Les jouets

Le chaton, comme beaucoup de chats adultes adorent jouer. Il existe une infinité

de joujoux sur le marché, et il est possible de s'en donner à cœur joie.

Les joujoux "faits-maison" sont amusants également (une boule de papier, un bouchon,

une paille, une balle de ping-pong, etc. ...).

Attention cependant à l'aluminium que le chaton peut ingérer et le polystyrène doit être proscrit.

 

  • Le griffoir ou arbre à chat

Le griffoir est indispensable !!!!!!! Nous vous conseillons fortement

d’investir dans un arbre à chat !

Un chat a besoin de faire ses griffes : si n’a pas de griffoir, ce sont

vos canapés qui risquent d’en pâtir…Bien sûr, pour que le chaton

s’en serve, il vaut mieux ne pas le cacher, mais le laisser accessible,

dans les espaces de passage.

Un arbre à chat est un "paradis pour chat" : non seulement le chat

y fera ses griffes, mais il pourra jouer à l'escalader ou s'y reposer

en hauteur, point dont il peut aussi "observer son petit monde",

ce que les chats a-dooooo-rent.

Il en existe de toutes les tailles et à tous les prix…

Pensez à la stabilité : un immense arbre à chat mais qui bascule dès

que le chat monte dessus ne le rassurera pas et n'ira pas !

  • La caisse de transport,

Indispensable lors de tout voyage avec votre petit compagnon et

surtout, ne l’oubliez pas lorsque vous viendrez le chercher :

voyager avec un chat libre de ses mouvements dans le véhicule

est dangereux, et nous ne vous laisserons de toute façon pas

repartir si le chat n’a pas de caisse de transport. Pour information,

transporter un animal en liberté dans un véhicule est de plus passible

d’une amende de 22€… Choisissez une caisse de transport de qualité,

qui ne présente aucun risque d’ouverture incontrôlée, dont les conséquences

seraient dramatiques !

  • Le couchage

Il est tout à fait possible d’acheter un couchage pour votre chat : dans le commerce, on trouve des dizaines de modèles différents, ouverts ou fermés, tous plus beaux les uns que les autres, mais qui malheureusement font bien souvent plus craquer le maître que notre ragdollinou… Sachez que c'est lui, et lui seul, qui choisira ses lieux de repos, qui peuvent varier au cours de la journée (en suivant le calme, ou la proximité de ses humains, ou le cours du soleil, ou eux-seuls-savent-quoi...).

Mais le chat élira aussi sa "place de prédilection" : avec un peu de chance, ce sera son panier :-)

Les chats se sentent en sécurité quand ils ont un point de fuite, quitte à ce que ce soit "virtuel" et qu'ils ne s'en servent pas, l'existence en elle-même d'une zone d'isolement les rassure, notamment quand ils sont dans leur phase de découverte de leur tout nouvel environnement. Il existe des « niches » en tissu, les niches des arbres à chats sont également parfaites, mais un placard ou bien une petite « fabrication maison » peuvent très bien faire l’affaire !

 

 

A propos de la nourriture !

 

 

  • Les gamelles

Le chat a besoin de 2 gamelles minimum,

une pour la nourriture, une autre pour l'eau.

L’eau doit toujours être propre et fraîche.

A la différence de nous, les chats distinguent un goût à l'eau.

Vous pouvez également choisir d’investir dans une fontaine à eau. (nous vous le recommandons vivement)

Attention pour l’eau, certains chats n’aiment pas boire dans une gamelle en plastique.

Prévoyez plutôt une gamelle en verre, céramique ou porcelaine.

 

  • Les croquettes

Nous vous conseillons les croquettes plus des petits sachet  paté : dans tous les cas,

nous vous orienterons toujours vers des gammes vétérinaires ou d’animalerie :

Les croquettes de supermarché sont vraiment de très mauvaises qualitées et nuisibles

pour la santé des chats, elles sont à proscrire... Trop dosées en protéines afin d’élever

leur appétence, elles finissent par user prématurément la fonction rénale et sont donc à

l’origine d’insuffisance rénale chronique. Trop riches en minéraux, elles conduisent à

l’obstruction mécanique des voies urinaires en provoquant des calculs, particulièrement

chez le mâle castré.

Il est donc important de s’orienter vers des croquettes de qualité, dites « premium »,

en vente en animalerie ou chez votre vétérinaire et qui ne nuiront

pas à la santé de votre compagnon.

Les croquettes doivent toujours être mise A VOLONTE tout au long

de la journée (jour et nuit) – Veillez à remplir régulièrement la

gamelle ! Les croquettes sont de loin le type d’alimentation le plus

pratique à utiliser !

N’hésitez pas à nous demander, nous vous orienterons vers certaines

marques de confiance. Elles vous sembleront plus chères à l’achat,

mais sachez qu’avec ces croquettes premium, beaucoup plus

nourrissantes à quantité égale, une petite portion est suffisante.

 

Le plus simple est de laisser de la nourriture accessible en

permanence (naturellement, le chat ne fait pas de gros repas : c'est

un "grignoteur" tout au long de la journée, qui mange des petites quantités à

chaque fois).

Le chaton préférant manger très souvent et par petites quantités, nous vous

conseillons de laisser un accès à la nourriture en permanence.

 

Animaleries du net, ex :

http://www.zooplus.fr

http://www.zooplus.be

http://www.bitiba.fr

– votre vétérinaire

– animalerie de proximité

 

Votre Ragdoll va manger entre 20 et 30 Kg de croquettes annuelle,

ce qui correspond à un coût d'environ 180 € par an.

 

  • Boites, patés

La nourriture en boîtes type pâtée pour chats est très appétant pour les matous,

mais peu intéressante nutritionnellement parlant. Elle est généralement grasse,

salée et composée à 80% d’eau. De plus, elle facilite le dépôt de tartre sur les dents.

Il faut donc l’utiliser en appoint, en friandise ou en dépannage uniquement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Petits plaisir Felin

Les chats aiment leurs                                                    gamelles, mais aussi les petites friandises ! Vous pouvez donc lui donner de                                       temps en temps du poisson blanc, du blanc de poulet ou de dinde (évitez le jambon, trop salé), du thon au préalable rincé, de la levure de bière en comprimés (bonne pour la peau et le poil), …

 

 

Mettez en securité votre chaton !!!!

 

  • Colliers

       JE VOUS DECONSEILLE DE LUI METTRE UN COLLIER !!

En effet, avec un collier, votre chat qui sort peut s’accrocher

à une branche et s’y pendre etc …… Même les colliers

élastiques sont dangereux. Et surtout ceux avec une clochette

(très déstabilisant pour le chat !!)

Privilégiez le harnais si vous désirez le sortir.

 

  • Balcons et fenêtres

Le risque de chute est réel car contrairement aux croyances

populaires, un chat qui chute ne retombe pas sur ses pattes !

Il ne s’agit pas de se barricader chez soi, mais simplement de

procéder à quelques aménagements.

Il existe pour cela des filets spécifiques, très fins et très

abordables, que vous trouverez en vente dans toutes les

animaleries ou sur internet. (Amazon)

Mais il est également possible de fabriquer par vous-mêmes des cadres grillagés amovibles pour vos fenêtres, de manière à pouvoir les ouvrir en toute sécurité.

ATTENTION aux fenêtres oscillo-battantes (ouverture vers le haut). On a tendance à penser que c’est l’idéal pour aérer une pièce en toute sécurité. Ne pas laissait ouvert sans surveillance.

En tentant de fuguer, il est fort possible que votre chat s’y coince.

 

 

  • Huiles essentielles

Les huiles essentielles diffusées via des brûles parfums ou des diffuseurs spécifiques sont toxiques pour le chat. Leur organisme les absorbe mais ne peut les éliminer (seulement 3% de la quantité absorbée est éliminée, contre 60 à 80% par l’organisme humain).

Certaines sont même neurotoxiques ou hépatoxiques (nocives pour le foie) pour les félins.

Si votre chat vit en intérieur, abandonnez l’idée de diffuser vos huiles essentielles

 

  • Plantes toxiques

Certaines plantes d’intérieur sont toxiques pour nos amis à 4 pattes. Bien que la plupart

des intoxications par les plantes restent bénignes pour les chats (leur gout amer les arrête

spontanément, et l’intoxication provoque des vomissements qui

permettent d’évacuer le poison), certaines plantes sont à éviter, ou

à mettre hors d’accès de votre chat, surtout s’il manifeste un intérêt

particulier pour elles.

Parmi ces plantes toxiques, on peut citer : le dieffenbachia,

l’Anthurium, le Philodendron, le Ficus, les narcisses, jonquilles

et Amaryllis, les Iris, les tulipes, les jacinthes, le yucca, le muguet,

le sceau de Salomon, le Jasmin, l’Hortensia, le laurier rose, etc…

https://www.vetostore.com/conseils-chat/quelles-sont-les-plantes-toxiques-pour-le-chat-4-259.html

 

 

 

 

 

Le Jour J ......J’ACCUEILLE MON CHATON !!!!

 

 

Il est donc important de connaître quelques astuces tout simples afin de faciliter son adaptation et l'accueillir dans de bonnes conditions !

Placez à l'intérieur de la caisse de transport une petite couverture, ou une serviette de toilette !

 

  • Les relations avec les membres du foyer et l'espace de la maison

Vu du côté du futur propriétaire, l'adoption d'un chat est une étape joyeuse, vécue pleinement par toute la famille…

 

Le ressenti de votre nouveau petit protégé n'est souvent pas
aussi positif : Le chaton est séparé de sa fratrie pour arriver dans un nouveau lieu qu'il ne connaît absolument pas, avec des gens qu'il n'a jamais vus… Vous comprendrez qu'il y a de quoi prendre peur.

 

Une fois arrivé à bon port, l'objectif initial sera d'adapter le chaton à son nouveau milieu de vie et à ses propriétaires, car au début, il aura peur de tout ce qui est nouveau !

Même si sa nouvelle famille sera sans doute très impatiente de faire connaissance avec lui, il faudra lui laisser un peu de répit !

A votre arrivée, placez-le dans un endroit calme et isolé (la cuisine, la salle de bain ou bien une chambre...) où il aura accès à sa gamelle d’eau, à son alimentation et à sa litière propre.

Ne le forcez pas à sortir de sa cage de transport : ouvrez simplement la porte, et laissez le seul dans la pièce. Lorsqu'il sera au calme, il sortira par lui-même, et découvrira à son rythme la pièce. Il pourra à tout moment re rentrer dans sa cage, qui restera ouverte.

Une fois bien installé dans son nouveau foyer et habitué aux membres de la famille, jour après jour vous pourrez commencer à lui présenter les autres animaux du foyer.

Il est important de le laisser prendre ses marques et se calmer…les effusions et les caresses de toute la famille, ce sera pour plus tard.

Le premier contact humain doit d’ailleurs s’effectuer dans le calme, de façon à rassurer votre animal.

Cet isolement de départ durera environ une journée, les membres de la famille pouvant venir le voir à tour de rôle dans le calme….

si il demande à sortir vous le laisserez explorer votre maison. tout celà le fera à sa demande et surtout sans le forcer.

Cette étape franchie avec succès, il faudra lui laisser accéder petit à petit aux autres pièces du foyer, jusqu’à ce qu’il s’habitue à la totalité de l’espace disponible.

 

  • Les enfants

Quel que soit son âge, un enfant apprend beaucoup au contact d'un chat. Les études scientifiques sur les relations avec les chats ont prouvé les effets bénéfiques de la présence d'un chat sur la santé de son propriétaire.

Il est essentiel que l'enfant réalise que les chats ne sont ni des peluches, ni des jouets. Avec son compagnon, il faut être gentil, ne pas le serrer, ni le mordre, ni le tenir incorrectement, ni leur tirer la queue. Ne lui permettez pas de déranger un chat qui dort ou qui mange, ainsi il apprendra à respecter autrui. Votre chat sera également effrayé par des cris, des pleurs, des mouvements brusques…C’est à vous de l’expliquer à votre enfant !

Un chat reste un animal, il y a toujours un risque de griffure ou de morsure, même sans aucune agressivité juste par peur. Les premiers jeux entre chat et enfant doivent donc être surveillés, avec un plumeau, afin de pouvoir corriger tout comportement inapproprié.

Il se créera alors petit à petit une relation unique entre votre enfant et votre chat, une complicité de tous les instants ! L’arbre a chat est son refuge …. L’enfant doit respecter celà

 

  • Les chats dejà présents

La cohabitation entre plusieurs chats est parfois complexe et relève en premier lieu du caractère intrinsèque des chats. Une cohabitation est avant tout une histoire d’atomes crochus et d’odeur. Dans une nouvelle cohabitation il est fort probable qu’il y ait d’abord de petits affrontements, qui sont généralement de courte durée, même s’ils peuvent être assez violents. Dans tous les cas, il faut éviter d’intervenir.

Pour leur laisser le temps de s’habituer l’un à l’autre en douceur, il est bon de procéder par étapes. Laissez d’abord le nouveau chat dans une pièce quelques jours. Cela lui permettra de se faire à son nouveau territoire et d’en prendre les odeurs. Vous pourrez ensuite lui permettre d’investiguer les autres pièces.

Les signes d’une bonne cohabitation sont les suivants : ils investissent ensemble l’espace, ils dorment au moins dans la même pièce, les courses poursuites sont réciproques, ils mangent côte à côte, bref, ils se supportent.

Pour savoir si cette cohabitation sera bonne, il faut du temps. Il est impossible de se faire une idée en seulement une semaine. Un minimum d’un mois est nécessaire.

 

  • Les chiens

Il n’est pas toujours aisé de faire cohabiter chien et chat dès les premiers instants ! A la base, il est difficile pour ces deux espèces de se comprendre, puisqu’ils ont des modes de communication totalement différents, pour ne pas dire opposés. Le battement de queue du chien indique à un congénère son envie de jouer ou approche amicale…chez le chat, au contraire, il signifie agacement et mise en garde. Un chat couché sur le dos invitera un congénère au jeu, ou adopte ainsi une position de défense…Le chien interprétera ça comme une soumission (ce qui n’est absolument pas le cas !) et se fera à coup sûr mal recevoir !

Pour mettre en place une relation durable entre vos 2 quatre pattes, il faut du temps et de la patience !

Les premières rencontres doivent systématiquement se dérouler sous surveillance. Lors de l’adoption de votre chat, n’hésitez pas à nous questionner à ce sujet : Nous possédons deux chiens donc il y est déjà habitué !

Il faut laisser le chat poser ses limites et ne jamais le forcer à un contact, c’est lui qui donnera le rythme à la progression de cette cohabitation, essayer de forcer les choses en l’obligeant à être près du chien ou se laisser sentir par le chien ne fera qu’envenimer la situation.

Posez des limites à votre chien : lorsque vous dites « Stop », il doit vous obéir ! Attention aux yeux du chien !!! Le risque d’atteinte de l’œil suite à un coup de patte d’un chat se sentant agressé est réel !

À tout moment, le chat doit avoir la possibilité de trouver refuge : le plus souvent en hauteur.

Ne vous découragez pas. Cette cohabitation peut prendre du temps ! Organisez des rencontres fréquentes mais courtes. La situation s’améliorera petit à petit. Même avec du temps, certains d’entre eux ne deviendront jamais les meilleurs amis du monde, mais ils finiront par s’ignorer.

 

  • L'exterieur

Avant toute chose, sachez qu’un chat peut très bien vivre exclusivement en intérieur sans pour autant être malheureux. A partir du moment où il y a été habitué petit à cette vie en intérieur et qu’il dispose de stimulations suffisantes (jeux, arbre à chat, etc…), votre chat ne verra aucun inconvénient à cette absence de sortie.

Les chats autorisés à sortir à volonté vivent dangereusement : voiture, chasseur, empoisonnement, maladies, chiens, etc., les risques sont bien réels !

Si vous habitez dans une zone où un risque vital existe pour lui (route très passante, présence de chasseurs, etc…), faites le choix de la raison en ne le laissant pas sortir !

Nous souhaitons vraiment que votre nouveau compagnon reste à l’intérieur de la maison. Il faut également savoir que l’immunité dont bénéficiera votre chat grâce à ses vaccins (contre le typhus, le coryza et leucose) ne sera efficace que 15 jours après le 1er rappel.

L’idéal est de bénéficier d’un jardin clôturé. Certes, votre chat n’en aura objectivement que faire : la franchir sera bien souvent pour lui un jeu d’enfants. Mais avec du temps et de la patience, vous pouvez le conditionner à accepter des sorties en votre présence seulement, ou à revenir à l’appel de son nom. D’autres solutions existent, comme la clôture grillagée avec un double retour de grillage vers l’intérieur, la rendant infranchissable

 

L’acclimatation, ça prend un peu de temps...

Le chat est un animal d’habitudes, qui est très attaché à son environnement. Une adoption se traduit pour lui par un changement de lieux, de maitres, de vie tout simplement, ce qui peut s’avérer vraiment traumatisant les premiers temps !

Selon la capacité d'adaptation du chaton, l’habituer à un nouveau contexte de vie demande souvent de la patience et exige une approche progressive.

Les premiers temps, votre chaton sera perdu, anxieux ou pas du tout .... peu etre tout a l'aise.

Il peut exprimer cela de différentes manières : en se cachant dans des lieux incongrus, en miaulant de manière intempestive, ou même en devenant malpropre. Il ne sert alors à rien de le réprimander : il a au contraire besoin d’être rassuré ! Parlez-lui doucement, caressez-le. Avec de la patience, tout finira par rentrer dans l'ordre le temps qu'il se fasse à son nouveau territoire.

Il faut donc être bien conscient que son intégration peut prendre du temps, de quelques jours à quelques semaines.

 

LA SANTE DU CHATON !!

  • Le suivie vétérinaire

Les chatons et les mamans sont suivies par notre vétérinaire tout au long de l'année

 

  • Les vaccins

Au moment de son adoption, votre nouveau compagnon a eu sa primovaccination typhus/coryza (8 semaines) et un rappel à (12 semaines)

Pour ces 2 vaccins, il faut ensuite réaliser un dernier rappel à 16 semaines et un vaccin annuel (a chaque anniversaire). (Attention de ne pas laisser passer la date limite !) et ce, même pour un chat d’appartement et même pour un vieux chat, dont le système immunitaire à tendance à s’affaiblir.

Il est très important de le vaccinner les 3 premieres années après on peut espacer avec l'avis de votre vétérinaire et une visite de controle annuel

A SAVOIR : si votre chat sera amené à sortir à l’extérieur, il est indispensable de le faire vacciner contre la leucose, qui se transmet par contact direct avec un autre chat. Le calendrier vaccinal est alors le même : 2 injections à 1 mois d’intervalle, puis une injection de rappel annuellement.

 

Même si le chat ne sort pas, nous ou nos amis pouvons ramener des virus depuis l’extérieur.

  • Les puces

Le chat peut être infesté dès son plus jeune âge ! Ce parasite de quelques millimètres se nourrit du sang de son hôte. Il est important de choisir une stratégie thérapeutique qui lutte contre les puces adultes présentes sur l’animal, mais aussi contre les formes immatures qui sont présentes dans votre environnement.

Selon les produits, le traitement antipuces est à administrer tous les mois, en particulier durant la haute saison, d’Avril à Octobre.

  • Les vers

Il existe de types de vers : les vers plats, comme le ténia (transmis à partir des puces !) et les vers ronds comme les ascaris.

Les vermifuges ne sont pas tous polyvalents et ne traitent donc pas tous toutes les espèces.

 

A titre indicatif, la vermifugeassions du chaton se fait à partir de ses 1 mois, tous les 15 jours jusqu’à ses 3 mois et après tous les mois jusqu’à ses 6 mois, puis 2 à 4 fois par an pour un chat adulte.

J'alterne les vermifuges (ex: strongold chat puis Milbemax chat)

Même si vous ne voyez ni puces dans son pelage, ni vers dans ses selles, il est indispensable de traiter régulièrement votre animal contre ces parasites !

LA PHARMACIE DE BASE

• Vermifuge

• Antipuces

• Smecta (en cas de diarrhée)

• Sérum physiologique ou collyre antiseptique type dacryosérum)

• Compresses

• Antiseptique (type Bétadine)

• Thermomètre

• Crochet à tiques (pour les chats qui sortent – ATTENTION jamais de pince à épiler ni d’éther !)

• Peigne à puces

 

  • Le comportement chat

Lui apprendre les interdits.

Un chat n’est pas un chien. Il est illusoire de vouloir lui apprendre une obéissance parfaite. Néanmoins, ce sont des animaux intelligents qui peuvent tout à fait intégrer qu’il y a des limites à ne pas dépasser. S’accrocher aux rideaux, se faire les griffes sur le canapé ou la chaise en paille, grimper sur les plaques de cuisson, c’est non !

Après, encore faut-il que votre facétieux félin soit enclin à respecter le règlement :-)

Lorsque vous le surprenez à faire une bêtise, voilà quelques petits trucs pour lui faire comprendre que c’est interdit. Il faut absolument les mettre en pratique lorsque vous le prenez sur le fait. Après, il est trop tard et vous risquez surtout de le stresser et de déclencher des comportements inappropriés...

 

⇒ Pour apprendre les limites à un chaton qui joue :

• une (petite !) tape sur le nez du bout des doigts

• Retourner le chat sur le dos et lui « labourer » doucement le ventre avec vos doigts

⇒ Pour les bêtises des chats et chatons au quotidien :

• Secouer doucement par la peau du cou

• Un coup de vaporisateur d’eau

• De bons répulsifs naturels : le poivre, la moutarde, une ou deux gouttes d’huile essentielle de citronnelle appliquées sur le lieu où le meuble à protéger

• Pour éviter que le chat ne gratte la terre des pots, il peut être souhaitable de la recouvrir de galets (c'est joli)

  • La propreté

Tous les chatons nous quittent propres. Ils connaissent très bien la litière.

Néanmoins, l’arrivée dans un nouveau lieu peut provoquer un stress important. De petits accidents peuvent alors se produire. Voilà quelques conseils pour ramener le chaton dans le droit chemin

(A savoir, vers sa litière !)

• retirer les portes battantes des litières.

• retirer le toit du bac s’il y en a un, au moins quelques jours

• ajouter deux ou trois gouttes de javel dans le bac, l’odeur attirant les chats

• en cas d’accident, nettoyer le sol ou le linge avec du vinaigre blanc, ou du bicarbonate de sodium. Ils neutralisent l’odeur d’urine.

• mettre un répulsif (par exemple 1 goutte ou deux d’huile essentielle de citronnelle) là où le chat s’est oublié

• poser ses gamelles à l’endroit où il a uriné : un chat ne fait pas ses besoins près de son point repas

• protéger canapés, lits… à l’aide de nappes en plastique. Certes, c’est peu esthétique, mais les chats n’aiment pas cette surface ! Cela les détournera de votre mobilier.

 

 

A propos de la javel

Les chats sont très attirés par la javel, dont l’odeur est semblable à celle dégagée par l’urine de leurs congénères.

Attention donc si vous désinfectez avec ce produit ! votre chat peut alors adopter des comportements étranges (comme se rouler avec délectation sur la serpillière) mais aussi uriner dessus !

 

L’infection urinaire

Attention, un chat peut aussi uriner à l’extérieur de sa litière en cas d’infection urinaire ! il associe alors la litière à un moment douloureux. Observez bien votre chat : s’il se met souvent en position d’uriner et ne laisse que 2 ou 3 gouttes (voire aucune) derrière lui, il peut très bien souffrir d’une cystite.

Il faut toujours éliminer la cause physiologique avec une visite chez le vétérinaire !

 

 

Un chat, ça coûte combien ?

Ce détail n’est qu’une estimation annuelle des dépenses liées à votre cher et tendre 4 pattes.

Il peut varier en fonction du mode de vie de votre chat dont dépendent certains soins vétérinaires, comme le type de vaccins choisis ou la fréquence d’administration des antiparasitaires.

 

Frais vétérinaires

Frais vétérinaires :

• Consultation annuelle + Rappel vaccinal : environ 45€

• Antiparasitaire interne et externe (1 fois/mois) : 65€ pour l’année

• Vermifuge polyvalent (1fois/mois jusqu’à 6 mois puis 2 à 4 fois par an) : 20€ /an

• Consultation vétérinaire en cas de problème : 30€ en moyenne

 

Nourriture

• croquettes premium : environ 180€/an

• Gamelle : 6€

 

Hygiène

• bac à litière : env. 20 € selon le modèle

• pelle à litière : 3 €

• litière : 70 €/an

 

Divers…

• caisse de transport : 20 €

• arbre à chat : à partir de 50€, jusqu’à plus de 400€ selon les modèles

• couchage : 25 €

• Jouets : environ 20€

 

Une fois cette première année passée, le budget sera plus réduit :

Il faut tout de même savoir que personne n’est à l’abri d’un souci de santé et dans ce cas, les frais peuvent monter très haut très rapidement. et celà reste imprevisible  même pour l'éleveur!!

 

Une adoption n’est donc pas à prendre à la légère !


Voilà je pense avoir fait le tour et avoir répondu à toutes vos questions
Pour plus d'informations n'hésitez pas !! Téléphonez moi
06.82.47.98.78